Tourisme au Burkina : 25% de réduction sur les tarifs hôteliers du 1er août au 30 septembre 2019

Tourisme au Burkina : 25% de réduction sur les tarifs hôteliers du 1er août au 30 septembre 2019

my-portfolio

L’Office national du tourisme burkinabè (ONTB), en collaboration avec l’Association patronale des hôteliers et restaurateurs du Burkina (APHRB), a annoncé une réduction de 25% sur les tarifs hôteliers au Burkina Faso. C’était lors d’un déjeuner de presse le mardi 6 août 2019.

Mme Lelenta Hawa Ba et Aliou Diallo l’ont dit sur le site gazier de la société Petroma à Bourakébougou : -« Les 25 forages effectués par la société ont beaucoup donné» -«Si on arrive à exploiter cet hydrogène, je pense qu’on va oublier le problème d’électricité au Mali »
Une double calamité : les matières plastiques émettent des gaz à effet de serre puissants
Recrutements Soudeurs ENDEAVOUR

Le ministère de la Culture, des arts et du tourisme, à travers l’Office national du tourisme burkinabè (ONTB), et en collaboration avec l’Association patronale des hôteliers et restaurateurs du Burkina (APHRB), a annoncé une réduction de 25 % des tarifs hôteliers au Burkina pour la période des vacances, du 1er août au 30 septembre 2019. Présidé par le ministre en charge du Tourisme, Abdoul Karim Sango, le point de presse pendant lequel l’annonce a été faite, a eu lieu le mardi 6 août 2019 dans la matinée. Cette réduction des tarifs hôteliers a pour but de faciliter et encourager le tourisme, surtout le tourisme interne au Burkina Faso.

L’insécurité au Burkina joue négativement sur le secteur du tourisme. Elle pousse les autres pays à déconseiller la destination Burkina à leurs ressortissants. « Jamais dans l’histoire de notre pays, celui-ci n’a été autant éprouvé au plan sécuritaire sur une partie de son territoire. Une telle situation a conduit certains pays amis à déconseiller de façon générale la destination Burkina à leurs ressortissants. Si cette attitude peut se comprendre, elle nous semble complètement inamicale, car en Afrique, on dit que c’est dans les moments difficiles que les amis doivent nous rendre visite », a déclaré Abdoul Karim Sango, ministre du en charge du Tourisme.

Selon lui, malgré les sites touristiques dont regorge le Burkina, on enregistre un faible nombre de touristes en provenance de l’étranger. En vue de trouver une solution à ce fléau, le ministère, à travers l’ONTB, et en partenariat avec les organisations socio-professionnelles du secteur touristique et de l’hôtellerie, a décidé de la réduction de 25% des frais hôteliers pour la période des vacances. « Nous espérons que cette réduction des frais d’hôtel au plan national pourra aider à améliorer le taux d’attractivité de la destination Burkina », espère le ministre.

Dans son allocution, il n’a pas oublié de souligner que « les sites du Burkina sont très fréquentables. La preuve est qu’en tant que ministre en charge de la Culture et du Tourisme, je prends mes vacances sur le territoire national pour visiter ces sites. Si c’était en insécurité, je serais le premier à ne pas y aller. Il faut que nos compatriotes y aillent mais il faut respecter les consignes qui sont données par les forces de défense et de sécurité ».

Pour Pierre Célestin Zoungrana, président de l’Association patronale des hôteliers et restaurateurs du Burkina, « cette réduction des tarifs vise à soutenir les activités socio-économiques et culturelles pendant les grandes vacances, encourager les jeunes à la pratique du tourisme, présenter les différentes offres des produits et prestations hôteliers et de restauration à la clientèle notamment résidente, valoriser les produits locaux ». C’est aussi une initiative qui vise à changer le comportement du Burkinabè et l’encourager à s’intéresser aux sites touristiques de son pays. « Il faut que les Burkinabè commencent à visiter leurs sites d’hébergement, leurs sites touristiques et leurs sites culturels », a martelé Pierre Célestin Zoungrana.

A en croire Nelson Congo, directeur général de l’ONTB, sa structure fait tout son possible pour que tous les Burkinabè s’approprient la richesse culturelle et touristique du pays. « L’ONTB déploie son arsenal marketing pour mobiliser tous les Burkinabè de l’intérieur et de l’extérieur à s’approprier la richesse culturelle et touristique de leur beau pays », a-t-il laissé entendre. Il a profité de l’occasion pour annoncer l’organisation d’une colonie de vacances avec des enfants de 7 à 15 ans, du 16 au 22 août 2019, dans les régions de Centre-Ouest et la Boucle du Mouhoun ».



Source: Lefaso.net

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :