Semences forestières : Le centre national tient ses 3es journées promotionnelles

Semences forestières : Le centre national tient ses 3es journées promotionnelles

my-portfolio

« Semences forestières améliorées : quelle contribution à la résilience des populations face aux changements climatiques ? » C’est sous ce thè

Essakane SA: plus d’un milliard de F CFA investi dans le développement
Malawi : des agriculteurs fabriquent de l’engrais à base d’urine et de feuilles pour économiser de l’argent
Bobo Dioulasso : Les personnes affectées par les travaux de construction du barrage de Samandeni expriment leur ras le bol
« Semences forestières améliorées : quelle contribution à la résilience des populations face aux changements climatiques ? » C’est sous ce thème que le centre national de semences forestières organise, du 2 au 4 août 2021 à Ouagadougou, la 3e édition de ses journées promotionnelles.
Cet événement a pour objectif de mettre à la disposition des populations des semences forestières de qualité pour leurs activités de reboisement. A cet effet, il est prévu une exposition de semences dans l’enceinte du centre sis au quartier Kossoghin sur la RN22, à la sortie de Ouagadougou.
« L’arbre ne ment pas si vous y mettez le soin. Si vous avez cinq hectares de terre pour la conservation de la nature, cela a une plus grande valeur qu’un terrain de 5 hectares de coton », a déclaré le ministre en charge de l’environnement, Siméon Sawadogo qui a présidé la cérémonie d’ouverture.
Ces 3es journées promotionnelles sont
parrainées par le Représentant de l’organisation des Nations unies pour l’Alimentation et l’Agriculture, Dauda Sau et le directeur général de IAMGOLD Essakane, Mohamed Ourriban, représenté par Boly Souleymane.
En rappel, c’est en 1983 que le centre national de semences forestières a été créé sous la dénomination de direction des semences forestières. Sa vision est de se maintenir comme un centre d’excellence en matière de recherche sur les ressources génétiques forestières en général et sur les semences forestières de la sous-région soudano-sahélienne en particulier. La principale mission du CNSF est de contribuer à la lutte contre la désertification et à la reconstitution du couvert végétal. Le centre dispose de quatre antennes régionales à Bobo-Dioulasso, Kaya, Dori et Fada N’Gourma.
Source: LeFaso.net

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :