SEMAFO génère des flux de trésorerie liés aux activités opérationnelles de 107 millions $ en 2017

SEMAFO génère des flux de trésorerie liés aux activités opérationnelles de 107 millions $ en 2017

my-portfolio

Résultat net attribuable aux actionnaires de 20,0 millions $ MONTRÉAL, 06 mars 2018 (GLOBE NEWSWIRE) -- SEMAFO inc. (TSX:SMF) (OMX:SMF) a ann

Mali : Production d’or: le Mali confirme sa troisième position africaine
IAMGOLD annonce une mise à jour de l’estimation des ressources pour son projet détenu en propriété exclusive Pitangui, au Brésil
Burkina Faso : Orezone lève 44,9 millions de dollars canadiens pour faire avancer le développement de l’or de Bomboré

Résultat net attribuable aux actionnaires de 20,0 millions $

MONTRÉAL, 06 mars 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — SEMAFO inc. (TSX:SMF) (OMX:SMF) a annoncé aujourd’hui ses résultats financiers et opérationnels pour le quatrième trimestre et l’exercice terminés le 31 décembre 2017. Tous les montants sont en dollars américains à moins d’indication contraire.

image001.png

Survol de l’année 2017

  • Production d’or de 206 400 onces comparativement à une production de 240 200 onces en 2016
  • Coût comptant total1 de 655 $ par once vendue et coût de maintien tout inclus1 de 942 $ par once vendue
  • Ventes d’or de 259,0 millions $ comparativement à 300,5 millions $ en 2016
  • Résultat net attribuable aux actionnaires de 20,0 millions $ comparativement à 34,2 millions $ en 2016
  • Flux de trésorerie liés aux activités opérationnelles2 de 107,0 millions $ comparativement à 142,2 millions $ à la même période en 2016
  • Prélèvement du montant de 60,0 millions $ disponible en vertu de la facilité de crédit avec Macquarie Bank Limited en juin 2017

Survol du quatrième trimestre de 2017

  • Production d’or de 49 500 onces comparativement à 55 100 onces à la même période en 2016
  • Ventes d’or de 63,0 millions $ comparativement à 69,1 millions $ à la même période en 2016
  • Coût comptant total1 de 667 $ par once vendue et coût de maintien tout inclus1 de 982 $ par once vendue
  • Résultat net attribuable aux actionnaires de 1,6 million $, comparativement à une perte nette de 4,9 millions $ à la même période en 2016
  • Flux de trésorerie liés aux activités opérationnelles2 de 25,4 millions $ comparativement à 30,4 millions $ à la même période en 2016
Le coût comptant total et le coût de maintien tout inclus sont des mesures financières non conformes aux IFRS pour lesquelles il n’existe pas de définition normalisée en vertu des IFRS. Se reporter à la section « Mesures financières non conformes aux IFRS » à la fin du présent communiqué.
2 Les flux de trésorerie liés aux activités opérationnelles excluent les variations des éléments hors trésorerie du fonds de roulement.

Mana, Burkina Faso
Opérations minières
2017 2016 Variation
Données d’exploitation
Extraction minière
Stérile extrait (tonnes) 16 913 100 16 686 800 1 %
Minerai extrait (tonnes) 2 268 100 2 175 700 4 %
Ratio de découverture opérationnel 7,5 7,7 (3 %)
Activités de découverture capitalisées
Matériel stérile – Siou (tonnes) 12 607 300 12 263 200 3 %
Matériel stérile – Fofina (tonnes) 2 820 300 (100 %)
Matériel stérile – Wona (tonnes) 9 189 900 3 252 400 183 %
21 797 200 18 335 900 19 %
Ratio de découverture global 17,1 16,1 6 %
Traitement du minerai
Minerai traité (tonnes) 2 136 100 2 329 500 (8 %)
Matériel à basse teneur (tonnes) 603 800 423 800 42 %
Tonnes traitées (tonnes) 2 739 900 2 753 300 %
Teneur traitée (g/t) 2,46 2,88 (15 %)
Récupération (%) 95 94 1 %
Onces d’or produites 206 400 240 200 (14 %)
Onces d’or vendues 205 300 240 600 (15 %)
Statistiques (en dollars)
Prix de vente moyen réalisé (par once) 1 261 1 249 1 %
Coût comptant d’exploitation (par tonne traitée)¹ 46 43 7 %
Coût comptant total (par once vendue)¹ 655 548 20 %
Coût de maintien tout inclus (par once vendue)¹ 942 720 31 %
Dotation aux amortissements (par once vendue)² 460 324 42 %

Le coût comptant total1 de 655 $ par once vendue et le coût de maintien tout inclus1 de 942 $ par once étaient anticipés et sont tous deux attribuables à la teneur traitée plus faible et au coût comptant d’exploitation par tonne1 plus élevé, ce dernier élément reflétant principalement l’impact défavorable des fluctuations des taux de change.

La variation de la teneur traitée d’une année à l’autre est le résultat de problèmes d’interprétation géologique survenus dans la partie supérieure de la zone 9 au début de l’année. Cette variation est aussi attribuable au traitement de 603 800 tonnes de matériel à basse teneur qui ne faisait pas partie des réserves. Ceci reflète la décision de tirer profit de la remontée du prix de l’or et de la capacité d’usinage disponible afin de générer davantage de flux de trésorerie. Sans l’impact de cette décision, la teneur traitée se serait établie à 2,96 g/t Au.

L’augmentation en 2017 de la dotation aux amortissements des immobilisations corporelles et de la dotation aux amortissements par once vendue reflète principalement le ratio de découverture capitalisé plus élevé à Siou en profondeur comparativement à la même période en 2016.

1 Le coût comptant d’exploitation, le coût comptant total et le coût de maintien tout inclus sont des mesures financières non conformes aux IFRS pour lesquelles il n’existe pas de définition normalisée en vertu des IFRS. Se reporter à la section « Mesures financières non conformes aux IFRS » à la fin du présent communiqué.
2 La dotation aux amortissements par once vendue est une mesure non conforme aux IFRS pour laquelle il n’existe pas de définition normalisée en vertu des IFRS et qui correspond à la charge d’amortissement par once vendue.


Réserves et ressources 2017

Au 31 décembre 2017, les réserves minérales prouvées et probables totalisaient 29,4 millions de tonnes à une teneur moyenne de 3,37 g/t Au pour 3,2 millions d’onces, comparativement à 28,2 millions de tonnes à 3,31 g/t Au pour 3,0 millions d’onces à la fin de l’année 2016. L’augmentation des réserves reflète des ajouts à Boungou et à Mana, ce dernier ajout ayant été contrebalancé par la production de 206 400 onces d’or en 2017.

Les ressources minérales mesurées et indiquées sont restées stables, à 48,4 millions de tonnes à une teneur moyenne de 2,00 g/t Au pour 3,1 millions d’onces.

Étude de préfaisabilité à Mana
Au premier trimestre de 2018, nous avons annoncé les résultats positifs d’une étude de préfaisabilité (ÉPF) à Mana qui ajoutait 188 000 onces de réserves minérales (sans compter les onces extraites), principalement sous terre à Siou.

L’ÉPF à Mana, qui investiguait le potentiel d’exploiter la zone en profondeur du gisement Siou par des méthodes souterraines, envisage des dépenses d’investissement en préproduction de 51,7 millions $ et le démarrage des activités de développement au troisième trimestre de 2018. Avec des réserves minérales de 18,2 millions de tonnes à 2,92 g/t Au pour 1,7 million d’onces, la production annuelle à Mana devrait s’établir à plus de 200 000 onces d’or en moyenne entre 2019 et 2023 à un coût de maintien tout inclus de 810 $ l’once et selon un prix de l’or à 1 200 $ l’once. L’accès à la mine souterraine, où les opérations minières d’une capacité de 2 000 tpj seront effectuées à contrat, se fera par l’entremise d’un portail unique et d’une rampe de 5,5 par 5,5 mètres à une pente de 14 degrés. Grâce aux 222 millions $ détenus en trésorerie et en liquidités soumises à des restrictions à la fin de l’année 2017 et aux flux de trésorerie que nous prévoyons tirer de l’exploitation, nos dépenses d’investissement en préproduction seront financées à même la trésorerie existante.

Étapes à franchir en 2018 dans le cadre du développement de la mine souterraine à Siou

  • Dépôt d’un rapport technique conforme au Règlement 43-101 sur SEDAR au premier trimestre
  • Négociation et signature d’un contrat avec l’entrepreneur minier souterrain au deuxième trimestre
  • Achèvement des travaux d’ingénierie détaillée au deuxième trimestre
  • Début des travaux sur les infrastructures au deuxième trimestre
  • Achèvement de l’évaluation des impacts environnementaux et sociaux et demande du permis minier au troisième trimestre
  • Mobilisation de l’entrepreneur sur le site au troisième trimestre
  • Début des travaux de préparation du portail et de développement souterrain au troisième trimestre

Boungou
Les réserves prouvées et probables à la mine Boungou totalisent 11,2 millions de tonnes à une teneur moyenne de 4,11 g/t Au pour 1,5 million d’onces d’or, une augmentation de 16 % comparativement à la fin de l’année 2016. L’augmentation des réserves minérales est principalement attribuable à l’expansion des réserves probables situées dans le secteur du Flanc Ouest, adjacent aux réserves établies. Une étude d’optimisation réalisée à l’interne pour le secteur du Flanc Ouest en 2017 a conclu que l’exploitation dans une fosse à ciel ouvert serait une meilleure approche qu’une exploitation souterraine puisqu’elle offre un meilleur rendement financier.

Toutes les ressources minérales sont présentées en excluant les réserves minérales. Les hypothèses pour le prix de l’or utilisées pour estimer les réserves et les ressources minérales à Mana et à Tapoa (mine Boungou) étaient de 1 200 $ et 1 400 $ par once, respectivement. Se reporter à notre communiqué publié le 15 février 2018 pour de plus amples détails.

Exploration en 2018

Le budget d’exploration pour 2018 a été fixé à 26 millions $, dont 9 millions $ seront dépensés à Tapoa (Boungou), 7 millions $ à Mana, 4 millions $ à Nabanga, 3 millions $ à Bantou et les derniers 3 millions $ à Korhogo.

Le programme d’exploration 2018 à Mana comprendra 10 000 mètres de forage carotté, 25 000 mètres de forage à circulation inverse (« RC ») et 60 000 mètres de forage à la mototarière. Le programme de forage carotté ciblera principalement le secteur Siou et aura pour but d’investiguer la partie nord de Siou en profondeur. Le corridor de Bara, situé à près de 20 kilomètres de l’usine Mana, fera l’objet d’importants travaux de forage au premier trimestre, incluant un programme de suivi sur les résultats de forage RC significatifs et des anomalies à la mototarière non vérifiées.

À Boungou, le programme d’exploration 2018 comprendra 42 000 mètres de forage RC et 60 000 mètres de forage à la mototarière. Les travaux de forage RC serviront en majorité à vérifier des anomalies aurifères régionales dans les secteurs à proximité de Boungou, à Dangou, à Pambourou et le long du corridor 045.

Le programme de forage carotté 2018 sur le gîte Nabanga aura lieu au premier semestre de l’année et aura pour but de vérifier les extensions latérales et en profondeur de la minéralisation. De plus, la Société réalisera des programmes de forage RC et carotté dans les secteurs de Korhogo et Bantou en suivi des résultats prometteurs obtenus en 2017.

Mise à jour sur la construction de la mine Boungou

La construction de la mine Boungou continue de progresser en respect des budgets et de l’échéancier. En date du 31 janvier 2018, les étapes suivantes avaient été franchies :

  • Ajout de 203 000 onces de réserves
  • Le développement se poursuit en respect des budgets prévus; 171 millions $ des 231 millions $ de dépenses en immobilisations prévues ont été encourues
  • La construction est achevée à 83 %
  • Trésorerie et liquidités soumises à des restrictions de 222 millions $ au 31 décembre 2017
  • L’érection des structures en acier est terminée à près de 90 %, ainsi que 85 % des travaux mécaniques et 22 % de l’installation de tuyauterie
  • Installation de la membrane recouvrant le fond du bassin de stockage des eaux
  • Le parc à résidus est achevé à 72 %
  • Près de 81 % des travaux pour le dépôt de carburant et 83 % des travaux pour la centrale énergétique ont été effectués
  • Les travaux de prédécouverture sont terminés à 62 %; 11,2 millions des 18 millions de tonnes projetées ont été extraites
  • L’installation du broyeur SAG est terminée
  • 4,1 millions d’heures/personne ont été travaillées sans accident de travail avec perte de temps
  • 2 027 personnes, incluant les sous-traitants, travaillent sur le site; 86 % d’entre eux sont burkinabè

Le rapport de gestion de SEMAFO, ses états financiers consolidés ainsi que d’autres renseignements financiers pertinents sont disponibles sur le site web de la Société dans la section « Investisseurs » à l’adresse www.semafo.com. Ces rapports et d’autres documents produits par la Société sont aussi disponibles à l’adresse www.sedar.com.

Conférence téléphonique du quatrième trimestre et de l’exercice 2017

Compte tenu des résultats déjà annoncés pour 2017 et de la conférence téléphonique du 16 février 2018 portant sur l’ÉPF à Mana et le plan quinquennal, aucune conférence téléphonique n’est prévue pour demain. Les parties intéressées à poser des questions sont invitées à communiquer avec notre département des relations avec les investisseurs.

Assemblée générale annuelle des actionnaires

L’assemblée générale annuelle des actionnaires de SEMAFO aura lieu le jeudi 10 mai 2018 à 10 h 00 (HAE), au Club Saint-James, Salle Midway, 1 145 avenue Union, Montréal, Québec. Les participants auront l’occasion de poser des questions et de rencontrer les membres de l’équipe de direction et du conseil d’administration.

À propos de SEMAFO

SEMAFO est une société minière canadienne menant des activités de production et d’exploration aurifères en Afrique occidentale. La Société exploite la mine Mana au Burkina Faso, laquelle inclut le gisement satellite à haute teneur de Siou, et planifie le début de l’exploitation de la mine Boungou au troisième trimestre de 2018. La priorité stratégique de SEMAFO consiste à maximiser la valeur pour ses actionnaires par la gestion efficace de ses actifs existants ainsi que la recherche d’occasions de croissance organique et stratégique.

MISE EN GARDE CONCERNANT LES ÉNONCÉS PROSPECTIFS

Le présent communiqué de presse contient des énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs impliquent des risques connus et inconnus, des incertitudes et des hypothèses, et par conséquent les résultats réels et les événements futurs pourraient différer considérablement de ceux exprimés ou sous-entendus dans lesdits énoncés. Vous êtes donc prié(e) de ne pas vous fier indûment aux énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs comprennent des mots ou expressions tels que « envisage », « démarrage des activités de développement », « se fera », « devrait », « étapes à franchir », « aura pour but », « prometteur », « continue », « recherche », « croissance », « occasions » et d’autres expressions similaires. Les facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats ou les événements futurs diffèrent sensiblement des attentes actuelles explicitement ou implicitement exprimées dans ces énoncés prospectifs comprennent la capacité de développer une mine souterraine à Siou avec des dépenses d’investissement en préproduction de 51,7 millions $, la capacité de démarrer le développement de la mine souterraine à Siou au troisième trimestre de 2018, la capacité d’atteindre nos objectifs à Mana pour la période 2019-2023 en ce qui a trait à la production annuelle et au coût de maintien tout inclus, la capacité de réaliser les étapes importantes prévues en 2018 dans le cadre du développement de la mine souterraine à Siou, l’exactitude de nos hypothèses, la capacité de mettre en œuvre un budget d’exploration de 26 millions $ en 2018 sur les propriétés visées, la capacité de terminer la construction de la mine Boungou en respect des budgets et de l’échéancier, la capacité de réaliser notre priorité stratégique, les fluctuations du prix de l’or, des devises et des coûts d’exploitation, les risques liés à l’industrie minière, l’incertitude liée aux estimations de réserves et de ressources minérales, les délais, la stabilité politique et sociale en Afrique (incluant notre capacité à conserver ou renouveler nos licences et permis), et les autres risques décrits dans les documents de SEMAFO déposés auprès des autorités canadiennes de règlementation en valeurs mobilières. Pour obtenir des renseignements additionnels au sujet de ces risques et d’autres risques potentiels, les lecteurs sont invités à consulter le rapport de gestion annuel 2017 de SEMAFO, ainsi que les autres documents déposés auprès des autorités canadiennes de règlementation en valeurs mobilières, disponibles à l’adresse www.sedar.com. Ces documents sont également disponibles sur notre site web à l’adresse www.semafo.com. SEMAFO décline toute obligation de mettre à jour ou de réviser ces énoncés prospectifs, sauf exigences légales.

Les renseignements présentés dans ce communiqué sont assujettis aux exigences de divulgation s’appliquant à SEMAFO en vertu des lois de la Suède intitulées Securities Market Act et/ou Financial Instruments Trading Act. Ces renseignements ont été rendus publics le 6 mars 2018 à 17 h 00, heure normale de l’Est.

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

SEMAFO
John Jentz
Vice-président, Développement corporatif & Relations avec les investisseurs
Courriel : John.Jentz@semafo.com

Ruth Hanna
Analyste, Relations avec les investisseurs
Courriel : Ruth.Hanna@semafo.com

Tél. local & outremer : +1 (514) 744 4408
Sans frais en Amérique du Nord : 1 (888) 744 4408
Site Internet : www.semafo.com

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :