Un reboisement en faveur de la paix au Burkina

Un reboisement en faveur de la paix au Burkina

my-portfolio

Les anciens du mouvement pour le peuple et le progrès(MPP) avec les jeunes et les femmes ont organisé un reboisement sous le signe de la paix, de la réconciliation et de l’unité nationale  le 8 septembre 2018 à ouagadougou. L’activité a eu lieu au monument de la paix, sis au quartier Tampouy, secteur 15. Au cours de cette activité, c’est au total 573 plants ont été mis en terre.

Charbon fin de IAMGOLD Essakane SA : Il y a bel et bien eu fraude de l’or, enfonce le REN-LAC
Industries extractives : Le Burkina se prépare à franchir le dernier palier de la transparence
Environnement : La pollution et ses mille et une formes

les participants en pleine plantation des plants

D’entrée de jeu, le représentant des anciens dans son discours a invité tous les participants à cultiver la paix chaque jour et à œuvrer pour l’unité nationale. Après cette allocution, le cap a été mis sur le reboisement à proprement dit. Pour ce faire, les organisateurs ont procédé en deux phases pour la plantation des arbres.

D’abord, les officiels du jour ont mis en terre trois baobabs. Le premier symbolisant la paix a été planté par la représentante du président du Haut conseil pour la réconciliation et l’unité nationale(HCRUN). Le second est qui a pour symbole l’unité nationale a été l’œuvre des leaders des partis politique et le troisième baobab symbolisant la réconciliation nationale a été planté par le directeur général de la SONATUR.

la gente féminine était à l’honneur

Après ce top départ donné par les officiels, tous les participants au reboisement ont été invités à faire de même au nom de la paix, de la réconciliation et de l’unité nationale. C’est ainsi des plants composés de Nimier, de caicedras, de cola, de flamboyant jaune et de cacia ont été planté par les jeunes et les femmes présent à l’activité sur l’ensemble de la superficie du monument de la paix.

Au sortir de cette activité, le Secrétaire général du MPP section Kadiogo, Aimé Zongo a  appelé les uns et les autres a toujours travailler pour le développement du Burkina à travers les différentes activités et a  félicité les participants pour leur forte mobilisation. Il a aussi rassuré que les différents plants seront entretenus pour la postérité.

 

Priva Belem

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :