Projet d’agriculture contractuelle et transition écologique : 5 milliards de francs CFA au profit de 12 opérateurs de projets

Projet d’agriculture contractuelle et transition écologique : 5 milliards de francs CFA au profit de 12 opérateurs de projets

my-portfolio

Dans le cadre du projet d’agriculture contractuelle et transition écologique (PACTE), le jeudi 18 juin 2020 à Ouagadougou s’est déroulée la cérémonie de lancement des projets issus de l’appel à projets N°1 et de remise des chèques aux opérateurs. Ainsi après le processus d’évaluation, 12 des 39 soumissions reçues ont été approuvées par le comité de sélection des projets et ont reçu l’avis favorable de l’Agence Française de Développment pour financement. L’objectif du PACTE est de satisfaire la demande alimentaire par le développement de l’agriculture contractuelle, l’intensification agroécologique et la professionnalisation des acteurs.

Sécurisation foncière : Un projet pour défendre les petits exploitants agricoles
Le continent africain s’inspire de l’agriculture chinoise
Semences génétiquement modifiées au Burkina : « La menace pèse maintenant sur le sorgho, le maïs et le niébé », selon Slow Food

Permettre la mise en œuvre de plusieurs projets axés sur les thématiques de l’agriculture contractuelle et l’intensification agroécologique à destination du marché privé ou institutionnel. Tel est l’objectif de l’intervention du PACTE. À l’issue du processus d’évaluation, 12 des 39 soumissions reçues ont été approuvées par le comité de sélection des projets et ont reçu l’avis favorable de l’Agence française de développement (AFD) pour financement. Il s’agit de 5 projets pour le guichet 1 et de 7 projets pour le guichet 2. Les projets auront une durée de trois ans et interviendront dans 84 Communes, réparties en 17 Provinces et 8 Régions.

Le ministre en charge de l’agriculture remettant un chèque

D’un coût global de 5 239 819 454 FCFA pour une durée de 3 ans, ces projets s’exécuteront principalement dans six (06) régions du pays que sont la Boucle du Mouhoun, les Cascades, les Hauts-Bassins, le Centre-Ouest, le Centre-Est et le Sud-Ouest.

Le PACTE travaille à améliorer les conditions de vie des populations rurales du Burkina Faso, ainsi que pour promouvoir la gestion durable de l’environnement. « L’objectif du projet est de moderniser les filières à valeur ajoutée locale et de professionnaliser les acteurs par l’agriculture contractuelle et l’intensification agroécologique à destination du marché privé » a déclaré le représentant de l’Union Européenne, Joël NEUBERT.

Le représentant de l’Union Européenne, Joël NEUBERT remettant un chèque

Le résultat attendu par cet accompagnement des partenaires financiers et techniques au gouvernement à travers le PACTE est l’amélioration des conditions de vie des populations rurales et de promouvoir la gestion durable de l’environnement. Pour le ministre de l’Agriculture et des Aménagements Hydro-agricoles, Salifou OUEDRAOGO, « la mise en œuvre des projets permettra de toucher 42 599 petits producteurs, d’emblaver 33 142 ha de terre et de produire 111 900 tonnes de produits de qualité et d’en commercialiser, via des contrats annuels ».

Le ministre de l’Agriculture et des Aménagements Hydro-agricoles, Salifou OUEDRAOGO

La mise en œuvre de ces projets va permettre également d’approvisionner les unités agro industrielles engagées avec des produits de qualité et de renforcer les capacités des parties prenantes, c’est-à-dire les opérateurs de projets, les coopératives agricoles et les acheteurs privés. L’ambition du PACTE est de satisfaire la demande alimentaire (en qualité et en quantité) par le développement de l’agriculture contractuelle, l’intensification agroécologique et la professionnalisation des acteurs.

Photo de famille

Pour y arriver, le PACTE compte entre autres développer l’accès de coopératives professionnelles aux marchés institutionnels, moderniser les filières à valeur ajoutée locale et professionnaliser les acteurs par l’agriculture contractuelle et l’intensification agroécologique à destination du marché privé.


Source: Lefaso.net

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :