Patrimoine mondial de l’UNESCO : Un 2e site burkinabè inscrit

Patrimoine mondial de l’UNESCO : Un 2e site burkinabè inscrit

my-portfolio

Le complexe du W-Arly-Pendjari est le plus vaste et le plus important continuum d’écosystèmes terrestres, semi-aquatiques et aquatiques de toute la ceinture de savanes d’Afrique de l’Ouest. Il est si vaste qu’il est partagé entre le Burkina, le Bénin et le Niger. Si le parc, dans sa partie nigérienne était déjà inscrit dans le patrimoine mondial, ce n’est qu’en 2017 que l’UNESCO a décidé d’inscrire le reste, à savoir les parties burkinabè et béninoise. Le 1er juin dernier, l’institution a procédé à la remise du certificat d’attestation aux représentants des 2 pays.

Affaire charbon fin : Vers la commission d’un expert indépendant ?
Lutte contre la désertification : Investir dans la terre pour une croissance économique
Formations en ligne sur l’environnement et le développement durable

Le Burkina Faso est un pays culturellement et naturellement riche. En plus des ruines de Loropéni (ndlr : patrimoine mondial depuis 2009), le parc d’Arly vient porter à 2 le nombre de sites burkinabè constituant un patrimoine mondial. Vaste de 1 714 831 ha, le complexe W-Arly-Pendjari couvre une grande étendue de savane soudano-sahélienne intacte, avec des types de végétation telles les prairies, les brousses arbustives, les savanes boisées ou les vastes forêts galeries. On y trouve des espèces animales rares et très menacées. Ce site jouit de la plus grande population d’éléphants d’Afrique de l’Ouest et la plupart des grands mammifères typiques de la région comme le lion, le léopard, le guépard, le lamentin d’Afrique…

Une vue du contenu de l’attestation

Posséder une telle richesse mondiale est une fierté pour le Burkina. Ce n’est pas Abdoul Karim Sango, ministre de la Culture, de l’Art et du Tourisme qui dira le contraire. Ce dernier se réjouit de la collaboration des 3 pays, qui a permis l’inscription du complexe dans le patrimoine mondial. C’est dans ce même esprit de collaboration, assure-t-il, qu’ils œuvreront à la préservation dudit complexe, conformément à l’exhortation du comité du patrimoine mondial de l’UNESCO.

Viviane S.

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0