Mise en œuvre du PAEA : le Ministère de l’eau sollicite l’implication des autorités administratives dans les régions de la Boucle du Mouhoun, des Hauts-Bassins, des Cascades et du Sud-Ouest

Mise en œuvre du PAEA : le Ministère de l’eau sollicite l’implication des autorités administratives dans les régions de la Boucle du Mouhoun, des Hauts-Bassins, des Cascades et du Sud-Ouest

my-portfolio

Le Ministère de l'Eau et de l'Assainissement a tenu respectivement les lundi 19, mardi 20, vendredi 23 et mardi 27 octobre à Dédougou, Bobo-Dioulasso, Banfora et Gaoua, des ateliers régionaux d'informations et d'échanges sur le Programme d'Approvisionnement en Eau et d'Assainissement (PAEA). Ces ateliers ont pour but de présenter ledit programme à l'ensemble des acteurs que sont les autorités administratives centraux, déconcentrées et décentralisés afin de solliciter leur implication dans la mise en œuvre du programme.

Aménagement de périmètres irrigués à Samendéni : Le ministre de l’Eau s’imprègne de l’état d’avancement des travaux
Approvisionnement en eau potable en Afrique : un jeune Israélien crée un projet en Tanzanie
Projet Contrats Durables pour le Riz des Hauts-Bassins : Un atelier pour faciliter son ancrage dans la zone d’intervention

Le PAEA a pour objectif d’améliorer l’accès aux services d’approvisionnement en eau potable et d’assainissement dans les zones ciblées à travers trois domaines de résultats et un domaine transversal qui sont l’amélioration de l’accès à l’approvisionnement en eau potable aussi bien en milieu urbain qu’en milieu rural, l’amélioration de l’accès à l’assainissement en milieu urbain et rural, l’amélioration de l’accès à des informations fiables sur les ressources en eau et le renforcement du capital humain du secteur de l’eau.

En zone rurale, le programme intervient dans quatre régions que sont la Boucle du Mouhoun, les Hauts-Bassins, les Cascades et le Sud-Ouest.  Dans le but réussir sa mise en œuvre, le ministère entend impliquer  les autorités administratives, déconcentrées et décentralisées au niveau de ces régions. C’est dans ce sens que l’Unité de Gestion du Programme a tenu des ateliers régionaux de présentation, d’information et d’échanges sur le programme, respectivement les lundi 19, mardi 20 vendredi 23 et  mardi 27 octobre à Dédougou, Bobo-Dioulasso, Banfora et Gaoua. Les travaux de ces ateliers ont consisté à des présentations suivies d’échanges sur le programme, ses communes d’intervention, les rôles et les responsabilités des acteurs ainsi que les besoins d’accompagnement dans sa mise en œuvre.

A termes, il permettra pour la région la réalisation du droit d’accès à l’eau potable d’environ 115 000 personnes, du droit d’accès à l’assainissement d’environ 75 000 personnes, de Zéro Centre de santé sans un point d’eau potable, zéro Centre de santé sans une latrine adéquate. Avec un taux d’accès de 75% et de 16,6% pour respectivement l’eau potable et l’assainissement en 2019 pour la région en milieu rural, ce programme constitue un tremplin pour améliorer les indicateurs, les années à venir.

En rappel, ce programme financé par la Banque mondiale et l’Etat du Burkina Faso constitue le 6e programme budgétaire du ministère de l’Eau et de l’Assainissement. Il a été lancé en avril 2019 et vise à approvisionner 1100 000 personnes supplémentaires en eau potable et de doter plus de 1300 000 personnes de latrines sur une période de 5 ans (2019-2023).

Félix OUEDRAOGO/

Albert OUEDRAOGO

Source: MEA.GOV.BF

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :