Lutte contre la désertification : Investir dans la terre pour une croissance économique

Lutte contre la désertification : Investir dans la terre pour une croissance économique

my-portfolio

Le Burkina Faso, à l’instar des autres pays du monde entier, a célébré la Journée mondiale de la lutte contre la désertification le dimanche 17 juin. Le thème retenu pour cette année est : « La terre a une vraie valeur, investissez-y ». Pour le ministre de l’Environnement, Nestor Batio Bassière, il s’agit de sensibiliser « le public aux actions mondiales et nationales contre la désertification, la dégradation des terres et la sécheresse ».

Exploitation minière et pollution environnementale : L’or en vaut-il la chandelle ?
Crédit du Maroc bénéficie d’une ligne de crédit de 20 millions d’euros de la BERD pour les PME réalisant des activités dans les solutions “vertes”
Journée mondiale des toilettes : Redoubler d’efforts pour améliorer le taux d’assainissement

Nestor Bassière exhorte les partenaires techniques et financiers à continuer de soutenir les efforts du gouvernement dans cette lutte

Comme l’affirme le thème de cette année, la terre a une vraie valeur. Regénérer les économies, créer des emplois et revitaliser les communautés sont entre autres des fruits de la terre. Ainsi, selon Nestor Bassière, la journée de cette année « nous invite à considérer la gestion durable des terres » et à « abandonner leur utilisation non durable ». Pour le ministre Bassière, utiliser la terre comme si elle était une ressource illimitée est une négligence qui menace « l’approvisionnement en eau et en nourriture, la biodiversité et même la sécurité humaine ». Cette négligence se manifeste notamment par « l’étalement urbain non planifié, l’agriculture non durable et la surconsommation » qui constituent des gains économiques à courte durée, explique Batio Bassière.

Le combat à mener

A l’opposé des mauvaises pratiques, le ministre Bassière propose d’entreprendre la « restauration des terres ». Toute chose qui, de son avis, permettra de réaliser le plein potentiel du territoire. Car soutient-il, des terres saines et productives possèdent des avantages environnementaux et d’importants gains économiques. « La gestion durable des terres est un investissement judicieux pour la croissance économique », insiste le ministre.

Nestor Batio Bassière invite tout le monde à contribuer et bénéficier de cet investissement selon que l’on soit « consommateurs, producteurs, entreprises ou gouvernement ». Il est convaincu que les changements de comportement, l’adoption d’une planification et de pratiques plus efficaces sont à même de garantir des ressources suffisantes pour « répondre à long terme à nos ambitions et assurer des moyens de subsistance durable.

Pour finir, Nestor Batio Bassière a souhaité que la célébration de cette journée soit « pour tous les acteurs l’opportunité d’un engagement renouvelé à agir en faveur de la gestion durable des terres ».

 

 

Viviane Sondo

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :