Le pouvoir du partenariat : Les États-Unis et le Burkina Faso signent le deuxième Compact du MCC

Le pouvoir du partenariat : Les États-Unis et le Burkina Faso signent le deuxième Compact du MCC

my-portfolio

Le jeudi 13 août 2020, j’ai eu le plaisir d’assister à la signature d’un deuxième Compact du Millennium Challenge Corporation (MCC) entre les peuples des États-Unis et du Burkina Faso. Après un premier accord fondateur signé en 2008, ce second Compact est l’exemple le plus récent de l’amitié de longue date entre nos deux pays et d’un engagement ferme des États-Unis à soutenir une croissance économique inclusive au Burkina Faso.

Prévention contre le Covid-19 : Roxgld accompagne la commune de Bagassi à hauteur de 11 millions de francs CFA
Mise en œuvre du PNDES : Les chefs de circonscription administrative du Burkina veulent mieux jour leur rôle
Gestion des déchets ménagers à Ouagadougou : Les riverains du canal du Mogho Naaba appellent au secours !

Cet accord quinquennal de 450 millions de dollars, conçu en partenariat avec le gouvernement du Burkina Faso, vise principalement à remédier au coût élevé ainsi qu’à l’accès et la qualité limités à l’électricité au Burkina Faso. Une fois achevé, ce partenariat améliorera l’infrastructure énergétique globale du Burkina Faso et bénéficiera directement à environ 8 millions de citoyens burkinabè.

Le Burkina Faso est l’une des économies les plus dynamiques d’Afrique ; une croissance économique continue et élargie nécessite des investissements stratégiques dans les infrastructures. Les opportunités économiques se multiplieront pour les citoyens du pays au fur et à mesure que la production d’électricité du Burkina Faso augmentera grâce à ce partenariat avec les États-Unis. Grâce à des partenariats comme celui-ci, la prospérité et la croissance contribueront à fournir une énergie fiable, à créer plus d’emplois, à améliorer le niveau de vie des citoyens et à stimuler l’esprit d’entreprise et l’innovation.

Depuis sa création, le MCC a investi plus de 13 milliards de dollars dans des projets de croissance économique à travers le monde qui devraient bénéficier à environ 190 millions de personnes. Le MCC est une agence gouvernementale indépendante des États-Unis qui s’associe à certains pays comme le Burkina Faso pour fournir des subventions qui contribuent à réduire la pauvreté grâce à la croissance économique, créant ainsi des pays plus stables et plus sûrs avec de nouvelles opportunités commerciales.

Je suis fier de l’amitié entre nos deux pays et je me réjouis que ce nouvel accord crée davantage d’opportunités de croissance économique partagée pour tous les Burkinabè.

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :