Journées de l’entreprenariat burkinabè : L’énergie solaire, une opportunité d’affaires

Journées de l’entreprenariat burkinabè : L’énergie solaire, une opportunité d’affaires

my-portfolio

Le ministre du Commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat a présidé l’ouverture de la treizième édition des Journées de l’entreprenariat burkinabè (JEB) le jeudi 5 juillet 2018 au pavillon Soleil levant du SIAO. Il s’est réjoui de ce que les JEB constituent une tribune idéale pour l’entreprenariat. Organisées par la maison de l’entreprise, les JEB se tiennent cette année sous le thème : « Energie solaire et opportunité pour le secteur privé ».

Wahgnion Gold : Le premier lingot d’or attendu pour 2019
SOUTENANCES 2017-2018
Lutte contre le paludisme : B2Gold offre 250 moustiquaires aux populations Nagrigré

Les ministres, procédant au découpage symbolique du ruban

L’essor du secteur privé est indispensable dans le développement d’un pays. Depuis treize ans, la Maison de l’entreprise joue sa partition en organisant annuellement les Journées de l’entreprenariat burkinabè. C’est dans cette même lancée que les efforts du pays ont suscité une dynamique entrepreneuriale sans précédent, selon le ministre du commerce, patron de la cérémonie. Si celui-ci se réjouit du rythme de création d’entreprises qui est passé de 2 581 en 2006 à 12 609 en 2017, il admet que des difficultés demeurent. Des difficultés qui, selon lui devraient trouver solution dans les JEB.

Une vue des participants aux JEB

Le solaire pour améliorer l’offre énergétique

Les Burkinabè se trouvent dans une situation où la société nationale d’électricité (SONABEL) n’arrive pas à répondre à la demande. L’énergie étant indispensable pour un secteur privé plus compétitif, le ministre salue le thème retenu qu’il juge pertinent.

La solution de ce déficit énergétique réside dans les énergies renouvelables. C’est pourquoi le ministre de l’énergie se propose d’accompagner les acteurs privés désireux d’investir dans les énergies renouvelables, notamment le solaire. Car pour lui, « il y a des affaires à faire ». Les ministres encouragent donc les jeunes au dévouement et à l’ardeur dans l’entreprenariat afin de concrétiser leurs projets.

 

Yves Zongo

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :