Journée mondiale des toilettes : Redoubler d’efforts pour améliorer le taux d’assainissement

Journée mondiale des toilettes : Redoubler d’efforts pour améliorer le taux d’assainissement

my-portfolio

Le consortium d’ONG Eau Vive et WaterAid a célébré en différé la Journée mondiale des toilettes. C’était ce vendredi 17 janvier 2020 dans la commune de Bokin, dans la province du Passoré, région du Nord, sous le thème « Ne laisser personne de côté. »

Campagne cotonnière 2020-2021 : L’Association interprofessionnelle du coton du Burkina prévoit 550 000 tonnes de coton graine
Journée mondiale des sols : Plaidoyer pour la protection des sols
1re édition du SIA : Défi relevé pour les organisateurs

Les chiffres en matière d’assainissement au Burkina Faso ne sont guère reluisants. Selon le directeur pays de l’ONG Eau vive, Yongo Nignan, le taux national d’accès à l’assainissement est passé de 19,8% en 2016 à 22,6% en 2018. Une progression en deçà des attentes, alors que l’absence d’hygiène et d’assainissement est à l’origine de nombreuses maladies. La défécation à l’air libre demeure très répandue et selon les statistiques, le taux d’équipement des écoles en ouvrages sanitaires est en deçà de 50%.

C’est au regard de cette situation, que les ONG WaterAid et Eau Vive réunies en consortium ont initié le Projet de promotion de l’hygiène et de l’assainissement dans les régions du Centre-sud, du Centre-nord et du Nord. Le projet est cofinancé par la Coopération suédoise (ASDI) et le consortium WaterAid et Eau vive qui le mettent également en œuvre sur le terrain pour une durée de cinq ans. L’ambition affichée, c’est de contribuer à améliorer durablement et équitablement l’accès aux services d’assainissement et d’eau potable des populations des trois régions concernées.

Et c’est dans le cadre des activités de ce projet, qu’est commémorée en différé la Journée mondiale des toilettes 2019 dans la commune de Bokin, dans la province du Passoré, région du Nord. Dans cette région, neuf communes réparties dans les quatre provinces bénéficient du projet. Dans ces neuf communes aussi, le taux d’accès à l’assainissement est faible, de l’ordre de 10% pour une moyenne régionale estimée à 19% en 2018.

La célébration de la Journée mondiale des toilettes offre donc l’opportunité de sensibiliser les populations aux conséquences de la défécation à l’air libre et à la nécessité de construire des toilettes pour un cadre de vie sain, afin d’atteindre le statut FDAL (Fin de la défécation à l’air libre).

Pour la secrétaire générale de la région du Nord, représentant le gouverneur et le maire de la commune de Bokin, l’initiative de célébrer la Journée mondiale des toilettes dans leur localité est à saluer. « Cette célébration vient nous rappeler une fois de plus la nécessité de changement de comportement sur les questions de défécation à l’air libre.

Nous savons que cette question est au cœur de notre développement dans la mesure où beaucoup de maladies sont liées à la défécation à l’air libre avec beaucoup de conséquences. Et quand on s’imagine que pour la réparation de ces conséquences, ce sont des milliards que le gouvernement engage, il va de soi qu’on sensibilise davantage nos populations à mettre fin à la défécation à l’air libre », a indiqué Salimata Dabal, secrétaire générale de la région du Nord.

L’assainissement, l’affaire de tous…

C’est sous le thème « Ne laisser personne de côté », qu’est célébrée la Journée mondiale des toilettes 2019. A en croire le directeur pays d’Eau vive, ce thème « traduit la volonté affichée de la communauté internationale à prendre en compte toutes les couches sociales et notamment les femmes, les jeunes filles et les personnes vivant avec un handicap dans une logique d’approche fondée sur les droits humains. »

La célébration de la Journée mondiale des toilettes a aussi été l’occasion pour le consortium Water Aid et Eau Vive de remettre officiellement des vélos aux agents de santé à base communautaires (ASBC) des neuf communes qui sont des partenaires de mise en œuvre du projet. Au total, ce sont 598 vélos qui leur seront remis, afin de leur permettre d’être au plus près des populations pour la sensibilisation. Outre les ASBC, une troupe de théâtre a également reçu du matériel de sonorisation à hauteur de 2 millions de F CFA qui lui permettra de mener à bien des actions de sensibilisation sur la nécessité d’améliorer les conditions d’hygiène et d’assainissement, ainsi que la construction de latrines.


Source: Lefaso.net

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :