Enregistrement digital des transactions : Le Fonds d’équipement des Nations unies forme des encadreurs de petites entreprises

Enregistrement digital des transactions : Le Fonds d’équipement des Nations unies forme des encadreurs de petites entreprises

my-portfolio

Le Fonds d’équipement des Nations unies (FENU), plus connu sous l’acronyme anglais UNCDF, a organisé un atelier, le vendredi 29 mai 2020, pour former des formateurs en e-recording (enregistrement digital) des transactions des micros, petites et moyennes entreprises. L’activité se tient dans le cadre du Programme d’appui à la résilience économique et climatique des populations à travers les innovations financières et digitales (PARI), financé par la Coopération luxembourgeoise.

Dipgoldinvestment : La plateforme qui a englouti l’argent d’investisseurs burkinabè
Burkina Faso: Nordgold signe la Convention Minière du gisement de Yeou
Gestion durable des ressources forestières et fauniques : L’exécution des programmes et projets estimée à environ 90%

« Cette formation va beaucoup nous apporter », affirme Inoussa Savadogo, conseiller technique en gouvernance forestière et participant à l’atelier. « Les communautés rurales des zones dans lesquelles j’évolue, 90% de la population tire ses éléments de subsistance à partir de l’arbre. Ce sont des zones arides », poursuit-il. Pour lui, l’unique opportunité qui existe, c’est d’accompagner ces communautés à déverrouiller les potentiels de l’arbre pour garantir des revenus substantiels pour leur survie.

Plus concrètement, il s’agit de les accompagner à constituer des entreprises forestières basées sur les produits de l’arbre, à même de les aider à asseoir une base de résilience économique solide. Et aujourd’hui, avec le téléphone, le numérique s’illustre comme l’une des solutions pour accroître les potentiels du secteur et corriger toutes les erreurs qu’on connaissait auparavant, conclut Inoussa Savadogo.

Inoussa Savadogo, conseiller technique en gouvernance forestière

En effet, à travers cet atelier, l’UNCDF entend renforcer les compétences des formateurs sur le e-recording des transactions des Micros, petites et moyennes entreprises (MPME). Ces formateurs, selon Hermann Messan, responsable pays de l’UNCDF, auront à charge de former les PME, les travailleurs indépendants et entrepreneurs du secteur informel identifiés, pour l’enregistrement digital de leurs transactions. Cette activité porte donc sur l’habilitation de personnes à l’utilisation de plateforme d’enregistrement des transactions au niveau des MPME, des organisations professionnelles des personnes du secteur informel, précise Awa Sawadogo, conseillère technique à l’UNCDF.

Hermann Messan, responsable pays de UNCDF

Karim Seogo, de l’Unité nationale de mise en œuvre du cadre intégré renforcé du ministère du Commerce, est bénéficiaire de la formation. « Au niveau de l’Unité nationale de mise en œuvre du cadre intégré renforcé, nous avons un projet d’appui à la compétitivité de la filière karité », a-t-il déclaré. Il explique que le projet accompagne les acteurs des différents maillons de la filière karité. Plus loin, il poursuit : « Nous avons besoin d’identifier nos acteurs au niveau des différentes zones de production et aussi leurs besoins possibles en matière de renforcement de capacités. Cette application est une solution à cette préoccupation ».

Karim Seogo, du ministère du commerce

La formation se tient dans le cadre du Programme d’appui à la résilience économique et climatique des populations à travers les innovations financières et digitales (PARI), financé par la Coopération luxembourgeoise. Le responsable pays de l’UNCDF, Hermann Messan, explique que l’un des résultats attendus de la mise en œuvre de PARI est l’élargissement de l’utilisation des services financiers digitaux et des innovations numériques. Pour ce faire, l’UNCDF a initié la mise en place d’une plateforme de e-recording des transactions des MPME, y compris celles de l’informel.

Awa Sawadogo, conseillère technique à UNCDF

Awa Sawadogo avance que l’atelier se déroule dans le même cadre. L’objectif étant d’habiliter les bénéficiaires à savoir manier la plateforme, de manière à pouvoir accompagner les acteurs qui sont sur le terrain pour l’utilisation de l’outil. La formation est assurée par ITOF Solution SARL, une entreprise qui dispose de services en ligne de e-recording s’appuyant sur une application mobile déjà fonctionnelle et téléchargeable. Ceux qui seront formés vont être des relais dans les milieux où ils évoluent, conclut Awa Sawadogo.

L’UNCDF est l’agence d’investissement des Nations unies pour les 47 pays les moins avancés. Son intervention, qui s’appuie sur le digital, concerne deux volets : le développement local et la finance inclusive. Elle participe à la mise en œuvre du programme PARI, financé par la Coopération luxembourgeoise. Elle aussi membre du consortium Tree AID et SNV pour la mise en œuvre du projet Gouvernance locale des ressources forestières (Weoog-Paani), financé par l’ambassade de Suède.


Source: Lefaso.net

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :