Energie : Le « Back-up solaire », un projet made in Burkina pour les ménages et les PME

my-portfolio

Le ministre en charge de l’Energie, Dr Bachir Ismaël Ouédraogo, a visité certains ménages et entreprises bénéficiaires du projet « Back-up solaire », ce mardi 17 mars 2020 à Ouagadougou. Pour une première phase de ce projet qui touche à sa fin, le ministre se dit satisfait des réalisations.

La chute des prix du pétrole rappelle l’urgence de la transition énergétique
Afrique de l’Ouest : miser sur les échanges transfrontaliers pour l’accès à une électricité abordable et fiable
Crédit du Maroc bénéficie d’une ligne de crédit de 20 millions d’euros de la BERD pour les PME réalisant des activités dans les solutions “vertes”

« En cas de coupure, automatiquement, il y a un relai. Du coup, ça nous aide à travailler et à diminuer la consommation de la Sonabel ». C’est le récit du styliste et modéliste, par ailleurs promoteur de « Sawadogo Confection », Ali Sawadogo. Dans son atelier situé au quartier Patte d’oie de Ouagadougou, Sawadogo Confection travaille avec dix machines à coudre, deux fers à repasser et huit ampoules pour l’éclairage, grâce au projet « Back-up solaire ».

Le styliste et modéliste Ali Sawadogo

Lancé officiellement le 30 juillet 2018, le projet « Back-up solaire » visait à électrifier 600 ménages et Petites et moyennes entreprises (PME). Pour sa première phase, le ministre en charge de l’Energie, Dr Bachir Ismaël Ouédraogo, a indiqué que ce sont 850 ménages et PME qui ont bénéficié de ce projet, à la date du 17 mars 2020.

Au cours d’une visite terrain, ce 17 mars 2020, le ministre Bachir Ismaël Ouédraogo et son équipe ont touché du doigt les réalités de la mise en œuvre de « Back-up solaire ». Après la première étape qui a concerné la stèle en mémoire des victimes du vol AH 5017 du 24 juillet 2014, l’équipe s’est rendue dans d’autres ménages et PME de la capitale.

Le ministre de l’Énergie, Bachir Ismaël Ouédraogo (au micro)

Pour une baisse de la facturation

Au cours de la visite, le ministre et sa délégation ont échangé avec les bénéficiaires du projet. L’on retient que « Back-up solaire » permet aux consommateurs d’économiser sur le paiement de leurs factures d’électricité. De par le passé, Ali Sawadogo a confié que la facturation de sa consommation tournait autour de 80 000 francs CFA par mois ; mais actuellement, cela est dans l’intervalle de 40 à 50 000 francs CFA.

C’est le même constat pour l’entreprise Job Booster qui, selon son premier responsable, est passée de 116 000 francs CFA de facture d’électricité par mois à 88 000 francs CFA actuellement. « Pour nous, c’est un gain de plus… », a-t-il affirmé.

Tout en se félicitant de la mise en œuvre de « Back-up solaire », le ministre Bachir Ismaël Ouédraogo a déclaré que les différentes installations ne sont pas des « copier-coller ; ce sont des installations adaptées à nos réalités ». « C’est du made in Burkina Faso », a-t-il insisté.

L’équipe du ministère de l’Énergie sur le toit de Job Booster

Bientôt « Back-up solaire » phase II

De l’avis du ministre Bachir Ismaël Ouédraogo, la première phase du projet « Back-up solaire » tire à sa fin. Bientôt, le ministère va lancer la phase II qui va toucher entre 3 000 et 3 500 kits. L’objectif va consister à éclairer les zones non-loties, a laissé entendre le ministre, avant d’ajouter que « les méthodes de paiement seront beaucoup plus adaptées telles que l’utilisation des transferts électroniques Orange Money et Mobicash ».

Sawadogo Confection a choisi l’option « Tanga » de Back-up

L’occasion a été saisie par le ministère de l’Energie pour décliner sa vision en matière du solaire. « Là où va le monde, il n’est pas possible pour nous d’y aller sans énergie et surtout une énergie à moindre coût », a fait savoir le ministre Bachir Ismaël Ouédraogo. Pour lui, il y a des grands projets en vue afin de faire de ce pays une référence. « Le Burkina Faso va se positionner en tant que leader en matière de l’énergie solaire dans la sous-région », a-t-il conclu.


Source: Lefaso.net

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :