Coopération bilatérale dans l’Approvisionnement en Eau Potable: l’expertise chinoise partagée au Burkina Faso

my-portfolio

Le Ministère de l’Eau et de l’Assainissement en collaboration avec l’Ambassade de la République Populaire de Chine a tenu, le lundi 21 octobre 2019 à Ouaga 2000, un atelier d’information sur l’expertise Chinoise en matière d’Approvisionnement en Eau Potable (AEP). Les objectifs recherchés par cet atelier sont la présentation des défis majeurs en matière de connaissance et de disponibilisation de l’eau potable au Burkina Faso et la présentation du parcours de la Chine durant soixante-dix (70) ans après la fondation de la République Populaire de Chine dans le secteur AEP.

Wahgnion Gold : Le premier lingot d’or attendu pour 2019
Journées de l’entreprenariat burkinabè : L’énergie solaire, une opportunité d’affaires
Environnement : Des gestes simples pour réduire la pollution atmosphérique

L’accès à l’eau en quantité et en qualité suffisante est un droit naturel et fondamental pour chaque être humain. Au Burkina Faso, ce droit est reconnu par la constitution. Ce qui oblige le Ministère en charge de l’eau et de l’assainissement à tout mettre en œuvre pour la satisfaction de ce droit dans la mesure du possible avec l’accompagnement de l’ensemble des acteurs. Des efforts importants ont été consentis dans le domaine de l’eau potable ces trois dernières années et ont permis de faire passer le taux d’accès de 71,9% en 2015 à 74% en 2018. Selon le Secrétaire Général du MEA, Alassoun SORI, cela a été possible grâce à la réalisation entre autre de 6441 forages neufs, 2430 forages réhabilités, 377 AEPS neuves et environ 81 000 nouveaux branchements particuliers.

Cet atelier d’information sur l’expertise Chinoise en matière d’Approvisionnement en Eau Potable a été une opportunité pour le Ministère de tirer parti de la riche expérience de la Chine, des stratégies et méthodes utilisées, des difficultés rencontrées et des solutions mises en œuvre par la République de Chine en matière d’approvisionnement en eau et d’assainissement. L’expérience chinoise a porté sur la construction du barrage des Trois-Gorges situé au cœur de la Chine dans la province du Hubei. Il a été mis en production par étapes de 2006 à 2009 et a créé une retenue de 600 kilomètres de longueur. C’est la plus grande centrale hydroélectrique au monde D’une superficie de 1 084 km2, le volume d’eau emmagasiné est de 39,3 milliards de m3. La capacité de décharge est de 116 000 m3/s. La puissance des jets qui sortent du barrage a nécessité la construction de « tremplins » afin d’éviter l’érosion du pied du barrage ; l’eau ainsi rejetée à une hauteur de chute d’environ 90 mètres.

 Le Ministère a aussi présenté les défis qui se présentent à notre pays en matière de connaissance et de disponibilité de la ressource en eau. « Ce partage d’expériences s’appuie sur une coopération déjà agissante avec la République Populaire de Chine, cette coopération est en effet marquée par des actions déjà en cours qui illustre du caractère fructueux des relations très jeunes entre nos deux pays en de développement général et du domaine de l’eau et de l’assainissement en particulier », confie le Secrétaire Général.

Avec la reprise récente des relations, plusieurs dossiers importants sont en cours. On peut noter la soumission par le Ministère à l’attention de la partie Chinoise d’un lot de vingt-une (21) fiches de projets dans le cadre de la coopération bilatérale et du partenariat public-privé. A la suite d’un arbitrage au niveau national, la priorité a été portée sur le projet d’alimentation en eau potable de neufs (09) villages à partir des barrages de Bagré et de Bilanga et le projet de réalisation d’AEPS. Le premier projet a déjà fait l’objet d’une requête adressée à la partie Chinoise.  Le Burkina Faso vers un accès universel à l’eau. « Je puis ici vous affirmer sans détour que le secteur fait l’objet de manifestation d’intérêts de la part de nos partenaires chinois en témoigne à ce jour, l’enregistrement de quinze (15) intentions d’investir de quinze (15) groupes chinois », rassure Alassoun SORI. A cela s’ajoutent trois (03) mémorandums ou protocoles d’entente signés avec les sociétés chinoises CGCOOC GROUPE, CNEEC et CAMCE. Cela devrait à terme permettre la réalisation d’ouvrages d’adduction en eau potable aussi bien milieu rural qu’urbain.

La partie chinoise à travers M. Xu Fei, Chargé d’affaires à l’Ambassade de Chine au Burkina, rassure les burkinabès quant au partage d’expériences et au transfert de connaissances en matière d’Approvisionnement en Eau potable. Cet atelier a été présidé par Alassoun SORI, Secrétaire Général du ministère en charge de l’eau représentant le ministre de l’Eau et de l’Assainissement. En présence de Xu Fei, Chargé des affaires, représentant S.E.M l’Ambassadeur de la République Populaire de Chine au Burkina Faso.

Source: https://www.mea.gov.bf

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :