Chambre consulaire : Le plan de mandature 2016-2021 enregistre un taux d’exécution de 59% à la fin 2019

Chambre consulaire : Le plan de mandature 2016-2021 enregistre un taux d’exécution de 59% à la fin 2019

my-portfolio

Le bureau consulaire de la chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso (CCI-BF) a animé une conférence de presse, le mercredi 26 février 2020, autour du bilan à mi-parcours de son mandat 2016-2021 et de son programme de l’année 2019, respectivement mis en œuvre à 59% et 80,46%. La contribution du secteur privé aux recettes fiscales et douanières a été de 1 500 milliards de F CFA.

Paiement des obligations fiscales : La Direction générale des impôts lance la version 5 de la plateforme eSINTAX
Les élèves de l’école Nonghin-pilote font la différence
Promotion du secteur privé : La Chambre de commerce et d’industrie du Burkina lance « EcoMédias »

Selon, Mahamadi Savadogo, président de la Chambre de commerce et d’industrie et principal conférencier, le programme de la chambre de commerce en 2019, a enregistré un taux d’exécution physique de 80,46%. Il déclare que le secteur privé s’est montré dynamique et résilient malgré la conjoncture internationale difficile et la situation sécuritaire préoccupante. En effet, la contribution du secteur privé aux recettes fiscales et douanières a été de 1 500 milliards de F CFA en 2019 et la formation brute du capital fixe du secteur de 1718 milliards de F CFA.

2019 est en outre l’année médiane de la mandature 2016-2021 du bureau consulaire et a été consacrée à la mise en œuvre des grandes activités prioritaires du plan de mandature. On peut citer la finalisation des travaux de délimitation du site du Port sec de Bobo-Dioulasso, la finalisation des travaux de construction du parking pour véhicules poids lourds à Akassato au Bénin et l’extension du parking de Koloko, la construction de la maison du commerçant à Tenkodogo et du siège de la délégation consulaire régionale (DCR) de Kaya.

Le président de la CCI-BF, ajoute qu’il y a eu des conventions de collaborations signées avec des pays comme la Chine, la Russie et la Turquie pour fructifier les échanges commerciaux. La négociation et la signature d’un accord de financement d’un montant de 5 milliards de F CFA, avec l’Union européenne pour l’accompagnement des chaines de valeur, le numérique, le solaire domestique et le miel. En 2019, la CCI-BF a aussi obtenu de la BCEAO l’agrément pour l’opérationnalisation de la société d’accompagnement et de financement des entreprises (SAFINE) avec un capital de 2 milliards de F CFA dont l’ouverture interviendra courant premier semestre 2020.

En fin 2019, le taux d’exécution physique du plan de mandature, construit autour de cinq axes, est de 59%, a déclaré le principal conférencier, Mahamadi Savadogo. Pour 2020, la CCI-BF prévoit entre autres achever la construction des DCR restantes et du campus consulaire à Ouagarinter, ouvrir sa représentation à Dakar au Sénégal et lancer les travaux de construction de son nouveau siège.

Mahamadi Savadogo, président de la CCI-BF et principal conférencier

A l’issue du bilan de mandature, la CCI-BF a procédé à la délibération des résultats du concours de production de contenus médias relatifs à l’économie et au développement du secteur privé (Eco médias). Sur plus de la dizaine de médias éligibles au programme, seules huit candidatures ont été reçues selon le jury et cinq ont été retenues. Les cinq médias sont les radios Oméga et Jam Ouaga, qui ont empoché chacune 5 millions de F CFA, les journaux en ligne Infowakat et QueenMafa pour 4 millions de F CFA chacun et le journal papier L’express du Faso avec aussi 4 millions de F CFA.


Source: Lefaso.net

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :