Burkina Faso : Orezone lève 44,9 millions de dollars canadiens pour faire avancer le développement de l’or de Bomboré

Burkina Faso : Orezone lève 44,9 millions de dollars canadiens pour faire avancer le développement de l’or de Bomboré

my-portfolio

La compagnie listée sur TSX-V Orezone Gold, active au Burkina Faso sur le projet Bomboré, a annoncé lundi une levée de fonds de 44,92 millions de dollars canadiens (environ 34 940 256 $) via un placement privé sans intermédiaire de 56,15 millions d’actions ordinaires, à un prix unitaire de 0,8 dollar.

Légumineuses au Burkina : A la découverte de nouvelles espèces en expérimentation à Kamboinsé
Responsabilité sociétale d’entreprise : Le Burkina, meilleur élève en Afrique
Enregistrement digital des transactions : Le Fonds d’équipement des Nations unies forme des encadreurs de petites entreprises

La compagnie listée sur TSX-V Orezone Gold, active au Burkina Faso sur le projet Bomboré, a annoncé lundi une levée de fonds de 44,92 millions de dollars canadiens (environ 34 940 256 $) via un placement privé sans intermédiaire de 56,15 millions d’actions ordinaires, à un prix unitaire de 0,8 dollar.

Le placement verra, apprend-on, la participation de nouveaux investisseurs stratégiques, Resource Capital Fund VII (RCF VII) et Coris Capital, qui souscriront respectivement 42 056 250  et 3 750 000 actions, ainsi que celle des deux plus grands actionnaires de la compagnie. RCF VII détiendra à la fin du placement 19,99% des actions émises et en circulation d’Orezone, tandis que Coris en détiendra 1,78%.

La société prévoit d’utiliser les fonds pour faire avancer le développement de son projet aurifère Bomboré et à d’autres fins générales. A Bomboré, les activités à court terme comprennent l’achèvement de l’étude de faisabilité en cours, qui sera suivi par une ingénierie détaillée et la préparation des travaux de construction, tout ceci devant débuter au deuxième semestre 2018.

Orezone détient à 90% le projet Bomboré, un des plus grands gisements aurifères non développés en Afrique de l’Ouest, pour lequel elle a déjà obtenu un permis d’exploitation minière.

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :