Burkina Faso : Orezone boucle le financement nécessaire au développement de la mine d’or Bomboré

Burkina Faso : Orezone boucle le financement nécessaire au développement de la mine d’or Bomboré

my-portfolio

Orezone est bien décidée à réussir l’entrée en production de la mine d’or Bomboré au troisième trimestre 2022. Après avoir conclu un contrat EPCM il y a quelques semaines, la compagnie est désormais pleinement financée pour finaliser les autres accords nécessaires à la construction du projet.

Lutte contre le Covid-19 dans la région du Nord : La mine KARMA apporte un soutien matériel d’une valeur de 5 millions de F CFA
Burkina Faso : le gouvernement dans le dur après la débâcle du groupe minier Balaji
Coronavirus : ces pays africains miniers qui ont des raisons de s’inquiéter pour leur économie

Au Burkina Faso, Orezone Gold a conclu des accords contraignants avec trois bailleurs de fonds différents, pour financer la construction et la mise en service de sa mine d’or Bomboré. Alors que l’étude de faisabilité du projet prévoit une dépense en capital de 143 millions $, la compagnie minière a obtenu des engagements d’un montant total de 182 millions $.

Dans le détail, Orezone a obtenu un prêt de 96 millions $ en deux volets auprès de Coris Bank, une institution financière bien implantée en Afrique de l’Ouest. À cela s’ajoute un financement de 51 millions $ par le biais d’un placement de 61,9 millions d’actions ordinaires. Par ailleurs, un prêt convertible de 35 millions $ a été enfin obtenu auprès de Resource Capital Fund.

« Nous estimons que le montage financier annoncé aujourd’hui témoigne des fondamentaux solides offerts par le projet Bomboré […]. Nous sommes maintenant prêts à accélérer les activités de construction à Bomboré, la première coulée d’or étant prévue pour le troisième trimestre de l’année 2022 », a commenté Patrick Downey, PDG de la compagnie.

Emiliano Tossou

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
%d blogueurs aiment cette page :